“Entreprendre en ESS” : la fin d’une année de travail pour les élèves et apprentis normands

Le Mardi 24 Avril 2018 avait lieu la Restitution régionale des différents projets menés par des lycéens, étudiants et apprentis normands dans le cadre du dispositif “Entreprendre en ESS”.

Au total, ce n’est pas moins de 8 établissements sur les dix ayant pris part au dispositif qui ont participé à ce temps fort, réunissant plus de 250 jeunes. Sous la forme d’un journal de l’ESS animé par un journaliste de Radio Espace, les projets menés ont été présentés et chacun a fait l’objet d’un reportage de 3 à 4 minutes, décrivant l’action menée, recoupant des discours d’élèves, voire de professeurs, expliquant l’intérêt de l’ESS dans leur parcours académique, soulignant la transmission de savoirs-faire autant citoyens que professionnels. Pour animer le tout, la Cie Foutu Quart d’Heure a également été sollicitée pour proposer des scènes théâtrales décalées.

Ce sont donc les élèves eux-même qui ont pris la parole pour défendre les plus-values sociales, environnementales et économiques de leur projet.

Un beau moment de découverte et d’échange, en somme. Et pour y assister et découvrir le travail des nos jeunes normands, étaient présent.es Mme Lynda LAHALLE, Conseillère Régionale, déléguée à l’Économie Sociale et Solidaire, des représentants des Autorités Académiques (DRAAF, Rectorat) et enfin, les opérateurs du dispositif (CRESS et ARDES).

Aujourd’hui, nous souhaitons vous faire découvrir les projets que l’ARDES a accompagné tout au long de l’année scolaire et qui pour beaucoup ont fait l’objet d’une présentation lors de cette matinée de restitution.

Lycée Lépine – Caen : une classe de bac pro Gestion et administration et une classe de CAP Coiffure et esthétique ont travaillé ensemble sur la question du lien intergénérationnel. Ils ont ainsi mené des actions d’animation à destination des pensionnaires de l’EHPAD Les Jardins d’Elsa.

 

Lycée Jeanne d’Arc – Sainte-Adresse : deux classes ont participé au dispositif. Une classe de 1ère STMG a travaillé à la concrétisation de services solidaires de proximité. Ces projets ont été l’occasion pour les élèves de réflechir autour de thématiques telles que l’aide alimentaire, la mobilité douce, la solidarité intergénérationnelle ou encore la création de liens sociaux par le sport. Une seconde classe de BTS en Économie Sociale Familiale a organisé un Forum ESS avec une quinzaine de structures havraises. Cet événement a été l’occasion de faire découvrir l’ESS aux autres élèves du lycée.

Lycée Providence Sainte Thérèse – Rouen : la classe de BTS SP3S a organisé au sein de l’établissement une journée de l’ESS. Après avoir pris attache avec les structures de l’ESS de l’agglomération rouennaise, les élèves ont réfléchi à des temps de sensibilisation ludiques (débats mouvants, quizz, jeux d’équipe…) pour partager leur connaissance avec leurs camarades. L’après-midi de cette journée a été consacré à la tenue d’un forum où une vingtaine de structures étaient présentes.

Lycée Alain – Alençon : sur la base d’un projet partenarial entre une classe de seconde hispaniste et l’association franco péruvienne Mano a Mano, les élèves du lycée ont mené des actions de collecte de fond pour aider au développement d’un projet de restaurant solidaire dans une favela de Lima, la capitale péruvienne. L’occasion pour les élèves de découvrir l’ESS d’une part et de s’ouvrir à la culture péruvienne de l’autre.

ICEP CFA, Caen :  une classe de CAP fleuriste a travaillé à la confection de compositions florales (bouquets, jardins miniatures) écologiques. Pour cela les élèves ont réfléchi aux notions de circuits courts et d’économie circulaire. Les compositions ont été faites à base de fleurs cultivées en Normandie et de matériaux de récupération. Le tout pour un rendu superbe rendu présenté à trois autres classes de l’établissement. Ce projet a également été l’occasion d’aller à la rencontre d’exploitants bio.

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés