Grande fête des jardins partagés – édition 2017

Samedi 30 Septembre à partir de 10h à Mondeville C’est quoi ? Comme à l’habitude, chaque année, c’est la rencontre des jardins partagés en région ! Pour faire quoi ? C’est un temps pour échanger sur les bonnes pratiques collectives, la mobilisation de nouvelles personnes, les outils d’animation pour « faire ensemble », la…

Lire la suite

Les citoyens se mobilisent pour l’achat de terres agricoles en Normandie

Collecte de dons et de promesses d’épargne en soutien à 2 projets situés à Agy et à Athis-de-l’Orne

À Agy-le-Tronquay (14), la Foncière Terre de Liens fait un appel aux dons pour l’acquisition de 5,6 ha de terres afin de consolider l’activité d’un agriculteur après un 1e achat en 2015 sur une parcelle voisine située dans une zone de protection d’un captage d’eau potable. Cette opération bénéficie du soutien de l’Agence de l’eau Seine Normandie. Objectif : 21 000 € de dons à collecter. À Athis-de-l’Orne (61), il s’agit de soutenir la reprise-transmission de la ferme bio de la Bissonnière par Jérôme Hamard. Terre de Liens Normandie étudie les possibilités d’acheter les parcelles concernées grâce à une mobilisation citoyenne. La somme de 192 229 € est à collecter localement.  À ce stade, la campagne de collecte de promesses d’épargne permet de mesurer la capacité de mobilisation en soutien à ce projet. Toutes les infos en suivant ce lien. Contact : s.cosson@terredeliens.org / 09 70 20 31 39.

Visite de jardins partagés dans la Manche

Dans le cadre du Réseau des jardins partagés (Le Jardin dans Tous Ses États) animé par l’Ardes, se sont réunis le 12 avril dernier une soixantaine d’acteurs de jardins partagés, des habitants-jardiniers et animateurs de Coutances, Granville, Mondeville (quartiers centre et Charlotte Corday), Caen (quartiers Saint-Jean-Eudes et Chemin-Vert), Biéville-Beuville (écodomaine du Londel)… Les participants à la journée ont visité deux jardins partagés : celui de Coutances à Claire-Fontaine, animé par le Point J et celui de Granville, quartier Saint-Nicolas animé par l’Agora. L’occasion lors de chaque visite d’échanger chaleureusement sur le fonctionnement collectif des jardins : les techniques de prises de décisions, la gestion de conflit, la mobilisation des habitants du quartier…

Lire la suite

La Scic Coop 5 pour 100, c’est parti !

Une forte mobilisation citoyenne à la création de la coopérative

Samedi 7 janvier, il faisait bien froid et humide mais la présence de près de 100 personnes qui se pressaient et faisaient la queue pour devenir sociétaires de la Scic Coop 5 pour 100 avait de quoi réchauffer au moins le cœur… Après un temps d’inscription et d’engagement, les choses sérieuses et même un peu complexes ont pu démarrer : la présentation de ce qu’est une Scic, ses statuts, sa gouvernance…

Lire la suite

La spiruline Akal Food à l’éco-domaine du Bouquetot

bassin spirulineEn 2014, la ferme Fleur de Spiruline est la première à recevoir la certification Ecocert¹ pour sa production écologique de spiruline grâce notamment à l’installation d’un biodigesteur qui produit la source d’azote minérale d’origine organique nécessaire à la culture de la spiruline. L’équipe du Bouquetot a ouvert le 1e octobre son bureau permanent sur le site, sa marque dédiée Spirulidaire devient Akal Food, qui signifie alimentation vivante, et Akal Food prépare son référencement Biocoop en début d’année 2016. C’est bien à un foisonnement de vie que l’on assiste, car produire 1 à 2 kg de spiruline sèche par jour, soit 10 à 20 kg de spiruline fraîche par bassin d’avril à novembre, s’avère très prometteur sous nos latitudes. L’équipe du bureau d’études Hyes, à l’origine de l’implantation de cette ferme pilote dont la vocation est la recherche, le développement et l’élaboration d’un savoir-faire unique et pionnier, a aussi accompagné trois fermes, en Bretagne, en Vendée et dans le Nord, et trois autres sont actuellement en construction dans l’Est. Lire la suite

L’éco-domaine du Londel : de la nature et des hommes dans la plaine !

serres-aromatiques-jachere-fleurie_2Il était un grand jardin de six hectares à six kilomètres du centre-ville de Caen… Sortez de Caen en direction de la mer, laissez le Citis et les grands super-marchés, passez Épron et au rond-point de la Bijude, prenez la 2e sortie à droite. Poursuivez entre deux champs et tournez à droite en direction des « fruits et légumes frais ». Après un virage à 90° à gauche, passez la belle haie champêtre et prenez le temps de respirer dans ce bel espace où l’homme et la nature prennent soin l’un de l’autre. On ne s’y attend pas mais il y a là, dans la plaine de Caen, une oasis que des hommes et des femmes enrichissent et protègent depuis une trentaine d’années ! L’AIFST, qui en est propriétaire, y soutient le développement d’un lieu de rencontres, de (re)découverte de la nature et d’une alimentation locale et de saison, un lieu d’insertion sociale et professionnelle, un lieu de repos, de jeu, de ressourcement. Lire la suite

Des champs, pas d’Auchan

logoSuite au dépôt d’un permis de construire en mairie de Fleury-sur-Orne à la fin du mois de juin, des citoyens de l’agglomération caennaise ont créé un collectif Des champs pas d’Auchan. Ils se sont déjà réunis à trois reprises à la Maison des solidarités à Caen afin d’analyser les conséquences de la réalisation d’une nouvelle zone commerciale à Fleury-sur-Orne, à proximité de l’enseigne Ikéa, par le groupe Auchan et Ikéa Centres. Ce projet prévoit la construction de 85 surfaces commerciales, de 3 200 places de parking, d’un hypermarché de 6 000 m2 et d’un lac artificiel qui serait converti en patinoire l’hiver ! Ce projet va ainsi faire disparaître plus de 7 hectares de terres agricoles en milieu urbain. Lire la suite

Des ateliers d’aide à la réparation avec la Générale Marabille

Atelier Générale MarabilleL’association la Générale Marabille met en place des ateliers itinérants d’aide à la réparation pour contourner l’obsolescence programmée des appareils électroménagers et redonner vie aux objets jetés ou cassés. L’association est le résultat de la rencontre de personnes d’univers différents dont les sensibilités se sont cristallisées autour d’un projet fondé sur le pouvoir d’agir des personnes et motivé par des questions environnementales. Portée par dix co-présidents et regroupant une soixantaine d’adhérents après moins d’un an d’existence, la Générale Marabille a déjà organisé plusieurs interventions dans l’agglomération de Caen. Romain, Cécile et Aurélie témoignent.

Lire la suite