Des ateliers d’aide à la réparation avec la Générale Marabille

Atelier Générale MarabilleL’association la Générale Marabille met en place des ateliers itinérants d’aide à la réparation pour contourner l’obsolescence programmée des appareils électroménagers et redonner vie aux objets jetés ou cassés. L’association est le résultat de la rencontre de personnes d’univers différents dont les sensibilités se sont cristallisées autour d’un projet fondé sur le pouvoir d’agir des personnes et motivé par des questions environnementales. Portée par dix co-présidents et regroupant une soixantaine d’adhérents après moins d’un an d’existence, la Générale Marabille a déjà organisé plusieurs interventions dans l’agglomération de Caen. Romain, Cécile et Aurélie témoignent.

Quelles sont vos attentes ?
Les attentes des uns et des autres sont diverses : sensibiliser à la surconsommation, renforcer la capacité d’action des personnes, contribuer à donner une seconde vie aux objets, partager les savoirs, s’inscrire dans une démarche d’éducation populaire… Lors des ateliers, nous ne sommes pas tenus de réussir un certain nombre de réparations. Ce qui nous intéresse plutôt, c’est de provoquer la rencontre, l’échange et de permettre à chacun d’être plus en mesure de maîtriser son environnement, par exemple en comprenant comment fonctionnent les objets du quotidien !

Quel est votre fonctionnement ?
Ce sont les adhérents de l’association qui portent le projet et le mettent en œuvre. Nous comptons une quinzaine de personnes actives qui organisent et animent les ateliers auprès du grand public. Nous avons entrepris nos premières démarches auprès de différents acteurs du territoire qui pouvaient accueillir nos activités (centre social, café…) et maintenant, nous sommes sollicités pour intervenir à l’occasion d’évènements (festival Système D à Caen, Festilog’…) ou de manière ponctuelle. Nous avons sollicité des partenaires financiers pour investir dans des boîtes à outils et la communication, indispensables pour lancer l’activité. L’Ademe, la communauté d’agglomération Caen-la-Mer et la Fondation Legallais nous ont permis de démarrer. Nous comptons maintenant sur les adhésions et sur ce que nous récoltons lors des ateliers avec le principe de la participation libre. Toute personne participant à un atelier doit adhérer à l’association (adhésion libre) et peut ensuite aussi s’investir dans l’organisation d’ateliers. Ainsi, une adhérente qui nous a rejoint cette année propose des ateliers couture à partir de matériaux et de textiles récupérés.

Qui fréquentent les ateliers ?
Un peu tout le monde, mais on remarque une forte présence de personnes âgées, qui ont peut-être moins la culture du jetable et plus le réflexe de chercher à réparer.

Quels sont vos projets à moyen terme ?
Nous souhaitons poursuivre ces interventions itinérantes sur le territoire avec cette liberté de pouvoir accepter ou non les différentes opportunités qui s’offrent à nous selon la disponibilité des bénévoles. Certains membres du groupe développent aussi en ce moment un projet plus ambitieux autour d’activités collaboratives et du réemploi des déchets.

Pour en savoir plus :
Page facebook de la Générale Marabille (consultation libre). Retrouvez toutes les informations sur ses prochains rendez-vous !

Les commentaires sont fermés