Des champs, pas d’Auchan

logoSuite au dépôt d’un permis de construire en mairie de Fleury-sur-Orne à la fin du mois de juin, des citoyens de l’agglomération caennaise ont créé un collectif Des champs pas d’Auchan. Ils se sont déjà réunis à trois reprises à la Maison des solidarités à Caen afin d’analyser les conséquences de la réalisation d’une nouvelle zone commerciale à Fleury-sur-Orne, à proximité de l’enseigne Ikéa, par le groupe Auchan et Ikéa Centres. Ce projet prévoit la construction de 85 surfaces commerciales, de 3 200 places de parking, d’un hypermarché de 6 000 m2 et d’un lac artificiel qui serait converti en patinoire l’hiver ! Ce projet va ainsi faire disparaître plus de 7 hectares de terres agricoles en milieu urbain.
Apparu en 2010, ce projet a déjà connu des rebondissements : la Cnam (Commission nationale d’aménagement commerciale) avait émis un avis défavorable au projet, mais le Conseil d’État a annulé cette décision en août 2014. La Ville de Caen a déposé un recours mais qui n’est pas suspensif. Si le permis de construire, qui est à l’étude, est validé d’ici à quelques semaines, les travaux pourront commencer.
Le collectif Des champs pas d’Auchan veut alerter les citoyens de Caen la mer des effets néfastes tant du point de vue environnemental, économique, social, qu’agricole de ce projet inutile. Le collectif a rédigé un argumentaire qui a été diffusé lors de la journée Alternatiba Caen du 19 septembre dernier. Dans un cadre de mobilisation citoyenne, Des champs pas d’Auchan souhaite organiser des actions : conférence de presse, débats publics… En effet, ce projet pose des questions de fond : quelle place pour les citoyens dans l’élaboration de l’aménagement de leur territoire en termes d’habitat, de transports, d’activités économiques, d’environnement, de loisirs… dans le contexte de transition énergétique ? Non, ce collectif n’est pas constitué d’idéalistes. Nous croyons qu’il est possible de faire échouer ce projet inutile à l’instar du collectif regroupé au sein de l’association de préservation de la ferme des Bouillons à Rouen qui a réussi, en 32 mois, à annuler la création d’une zone commerciale et à faire reclasser la zone concernée en zone naturelle. Ainsi, la ferme qui était vouée à la destruction continuera à être exploitée selon les critères de production de l’agriculture biologique au moins pendant 25 ans.
Le collectif invite toutes personnes intéressées à rejoindre la mobilisation. La prochaine réunion aura lieu le 5 octobre à la Maison des solidarités, 51 quai de juillet à Caen, à partir de 20 h.

Contact :
noschampspasdauchan@mailoo.org

http://www.noschampspasdauchan.org/

Les commentaires sont fermés