La future Coopérative Textile Bio en Normandie recherche des investisseurs

Le projet est ambitieux, mais loin d’être irréalisable. Porté par Paul Boyer, professionnel de la mode éthique, investi sur la question de la consommation responsable en matière textile depuis des années, cette future coopérative propose une démarche complète de relocalisation de la filière textile en Normandie par le biais de la transformation de lin.

A travers cette logique de filière, l’idée est d’associer l’ensemble des acteurs locaux au projet : producteurs et professionnels du secteur, futur.es salarié.es, collectivités, société civile. Cette volonté tend à se concrétiser par le biais d’une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif).

La SCIC est un statut relevant de l’ESS qui permet, au sein d’une coopérative, d’associer différents collèges de partie prenante au capital, et par extension à la gouvernance. Ce type d’entreprise a pour intérêt de permettre une gouvernance multipartite , notamment dans le cadre de projet à fort ancrage et impact local.

La coopérative Textile Bio Normandie a bénéficié de l’accompagnement de l’Adress, dans le cadre de son incubateur Katapult. Aujourd’hui, elle cherche à consolider son capital et sa gouvernance et propose aux particuliers, collectivités, professionnel du secteur textile et de la liniculture de s’associer au projet.

Retrouver les détails sur le site de la future SCIC

Les commentaires sont fermés.