Un projet d’habitat participatif se construit à Verson

 

Sous l’égide de l’Ardes et de l’Ademe et avec le soutien de la municipalité de Verson, un projet d’habitat participatif au sein de l’éco quartier de Verson est en train de voir le jour. Des réunions publiques d’information sont prévues dans les semaines à venir.

 

 

 

Qu’est-ce que l’habitat participatif ?

 

En quelques mots, M. Jean-Pierre TOSTAIN, maire adjoint en charge de l’urbanisme à Verson, nous synthétise le concept : « L’habitat participatif repose sur l’envie de vivre solidairement avec ses voisins, de co-élaborer et co-construire son logement et de trouver des solutions innovantes à l’isolement en pensant à des logements écologiques abordables. » C’est une aventure où l’on devient acteur de son logement et non plus consommateur, et qui nécessite de l’implication.
Plus précisément, c’est une nouvelle alternative à l’accession à la propriété qui émerge en France.
L’habitat participatif permet à des particuliers de se regrouper pour réaliser ensemble une opération immobilière pas tout à fait comme les autres : les futurs habitants imaginent non seulement leur logement mais aussi les espaces de vie communs avec une volonté de réduire leur empreinte écologique.

Les futurs habitants définissent ensemble le projet architectural, les matériaux à utiliser, les espaces communs. Chaque logement individuel peut avoir ses propres caractéristiques pour répondre aux besoins et au goût de chaque acteur du projet immobilier.
Chacun vit chez soi, néanmoins la vie collective est imaginée ensemble dès le départ. C’est un partage de mode de vie et des espaces communs.

 

Déjà des projets aboutis sur l’agglomération Caennaise

Un projet d’habitat participatif est sorti de terre en 2011 à Louvigny. 13 maisons individuelles, un jardin partagé et une maison commune constituent l’ensemble pour le plus grand bonheur de ses habitants. Favoriser les liens sociaux, construire durablement et réaliser des économies d’énergie ont été les maîtres mots de ce projet immobilier.

À Caen, au sein du quartier Calmette, les travaux pour un projet de 17 logements devraient bientôt débuter. Ici ce sera un immeuble de 3 étages avec espaces mutualisés : une grande salle, une chambre d’amis, un atelier, une buanderie, des espaces de stockage, un garage à vélos, un jardin partagé. L’une des conditions de ce projet est la mixité sociale en permettant aux personnes aux revenus modestes d’accéder à la propriété. Ceci en respectant une parité entre les ménages éligibles au dispositif Prêt Social Location Accession (PSLA) et les accédants directs à la propriété.

A chaque projet sa philosophie avec pour piliers une logique de développement durable mais aussi de partage et de solidarité entre des éco-citoyens engagés.

 

Et à Verson ?

A Verson, le projet en est aux prémices. Cet habitat serait envisagé dans la partie Est de l’éco-quartier, quartier dit du Mesnil, précise M. Jean-Pierre TOSTAIN, maire adjoint en charge de l’urbanisme.

Pour débuter, cette opération immobilière doit trouver des futurs propriétaires convaincus du principe.
C’est pourquoi l’Association Régionale pour le Développement de l’Économie Solidaire (ARDES), avec le soutien de la municipalité de Verson, organise 2 réunions publiques à l’espace Senghor à Verson

  • le vendredi 26 janvier à 18 h
  • le samedi 27 janvier à 10 h

Ces réunions ont pour objectif de sensibiliser les candidats à l’accession à la propriété à ce type de projet.
Une fois le groupe constitué, l’ARDES animera le groupe pour co-construire le projet et aboutir à une forme d’habitat pensée et validée collectivement. Le groupe d’éco-constructeurs sera également accompagné par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, (ADEME).

Pour tout renseignement, participez aux réunions publiques ou contactez l’ARDES au 02 31 82 43 91

 

Les commentaires sont fermés