Des champs, pas d’Auchan

logoSuite au dépôt d’un permis de construire en mairie de Fleury-sur-Orne à la fin du mois de juin, des citoyens de l’agglomération caennaise ont créé un collectif Des champs pas d’Auchan. Ils se sont déjà réunis à trois reprises à la Maison des solidarités à Caen afin d’analyser les conséquences de la réalisation d’une nouvelle zone commerciale à Fleury-sur-Orne, à proximité de l’enseigne Ikéa, par le groupe Auchan et Ikéa Centres. Ce projet prévoit la construction de 85 surfaces commerciales, de 3 200 places de parking, d’un hypermarché de 6 000 m2 et d’un lac artificiel qui serait converti en patinoire l’hiver ! Ce projet va ainsi faire disparaître plus de 7 hectares de terres agricoles en milieu urbain. Lire la suite

Enercoop Normandie débarque en région !

Enercoop Normandie créationAfin de relocaliser les questions énergétiques et d’apporter une solution concrète permettant à chacun d’agir pour la transition énergétique et le climat, Énercoop se décentralise depuis l’année 2009 pour devenir un réseau de coopératives locales. Après 2 ans d’étude de faisabilité du projet, la Scic Énercoop Normandie est née le 6 juin 2015, 9e coopérative régionale au sein du réseau Énercoop. Celle-ci vise à regrouper les consommateurs, les producteurs d’électricité normands et d’autres acteurs de la transition énergétique, comme les collectivités publiques, les associations et les professionnels des énergies renouvelables et des économies d’énergie.

Lire la suite

Un accueil chez l’habitant pour un tourisme citoyen

ville_caenC’est un projet collectif qui souhaite développer un accueil chez l’habitant. Il s’agit de citoyens avides de rencontres, prêts à faire partager leur ville, avec en tête la construction d’un réseau de chambres d’hôtes et de gîtes et l’idée d’un tourisme qui se rapproche des habitants, pas seulement pour la vente de nuitée mais aussi pour une découverte moins convenue de la ville. C’est aussi un développement économique, avec une contrepartie marchande contrôlée, qui entre dans l’économie solidaire et croise une volonté de développement du lien social, des valeurs d’accueil et de transmission d’un patrimoine vivant, complémentaire aux richesses historiques de notre cité. Rencontre avec Nathalie Féron, porteur de projet accompagné par l’Ardes.
Lire la suite

Des ateliers d’aide à la réparation avec la Générale Marabille

Atelier Générale MarabilleL’association la Générale Marabille met en place des ateliers itinérants d’aide à la réparation pour contourner l’obsolescence programmée des appareils électroménagers et redonner vie aux objets jetés ou cassés. L’association est le résultat de la rencontre de personnes d’univers différents dont les sensibilités se sont cristallisées autour d’un projet fondé sur le pouvoir d’agir des personnes et motivé par des questions environnementales. Portée par dix co-présidents et regroupant une soixantaine d’adhérents après moins d’un an d’existence, la Générale Marabille a déjà organisé plusieurs interventions dans l’agglomération de Caen. Romain, Cécile et Aurélie témoignent.

Lire la suite

L’Ilot des échanges fête ses 10 ans

ilotsdesechgL’Ilot des échanges a dix ans, dix ans d’entraide, de rencontres, et de services au cœur du quartier du Maupas à Cherbourg. Chaque jour, des jeunes du lycée Tocqueville, situé à proximité, viennent prendre leur casse-croûte du matin, avec des habitants de tous âges, la factrice y fait une petite pause et on « cause » de la vie de tous les jours, de son enfant malade ou d’un futur mariage dans le quartier.
L’Ilot, c’est une épicerie de proximité, pour les produits essentiels, tenue par des habitants. C’est aussi un café, un web café, un lieu pour organiser des balades, faire des projets de vacances, de fêtes, de jardinage. C’est aussi un lieu pour révéler les difficultés de vie, interpeller les élus ou les services sociaux et construire avec eux des réponses aux besoins des habitants. Bref, c’est une structure inclassable…

Lire la suite

Le logement : un bien commun !

illustration-bien-communL’ensemble des initiatives normandes présentées dans ce dossier tend à démontrer que le logement, contrairement à la tendance générale actuelle qui en fait un bien rare doté d’une valeur cumulative et spéculative, peut être un bien commun et un élément du bien-vivre en société. Chaque projet met en avant des valeurs de démocratie, de partage, de mixité sociale et intergénérationnelle, d’usage et de non-spéculation, qui ont souvent des déclinaisons communes : l’interconnaissance, un travail partenarial et un accompagnement des personnes dans leur projet.